top of page

Comment sont nettoyés et stérilisés les instruments d’un cabinet dentaire ?

La stérilisation fait partie des nombreux savoirs-faire d’un cabinet dentaire. Après avoir été utilisés, les instruments sont nettoyés, stérilisés et conditionnés. Le système de stérilisation d’un cabinet dentaire n’a pas à rougir devant celui d’un hôpital car en réalité ce sont les mêmes techniques et les mêmes machines.


Voici les différentes étapes nécessaires pour stériliser des instruments.


La pré-désinfection


Tout d’abord les instruments utilisés après votre passage sont récoltés par l’assistante dentaire et sont entreposés dans un bac de pré-désinfection situé à l’entrée de la salle de stérilisation. Cette étape sert à éliminer une première fois les traces de résidus, de protéines salivaires, de matériaux dentaires ou de colles.

Le bac de pré-désinfection

Le bac de désinfection est équipé d’une cuve à ultrasons. A la fin du trempage, la cuve à ultrasons est activée pendant une quinzaine de minutes. Les vibrations de la cuve agitent les instruments. Cela permet de décoller tous les résidus collés aux instruments. Nous sommes ainsi certains que les instruments ne s’encrassent pas avec le temps, cela permet de les garder lisses et brillants comme au premier jour.


Bac de pré-désinfection
Le bac de pré-désinfection

Le rinçage


Suite à ce premier trempage, les instruments sont rincés à l’eau claire pour enlever les résidus décollés par les ultrasons.




Le lavage


Ensuite les instruments sont placés dans une machine appelée thermo-désinfecteur. A la manière d’un lave-vaisselle, l’assistante dentaire vient placer les instruments et le matériel dans les paniers prévus pour chaque type d’instrument. Un cycle de thermo-désinfection dure environ 90 minutes, la température atteint les 90°C. La machine termine son cycle avec une étape de séchage.



Le thermo-désinfecteur
Le thermo-désinfecteur

Une fois le cycle du thermo-désinfecteur terminé, les instruments nettoyés et séchés sont transférés dans la zone “propre” de la salle de stérilisation. A ce stade, aucune manipulation d’instrument n’est permise, il faut conserver l’état de propreté parfaite. L’assistante dentaire porte des gants afin d’éviter de déposer des particules organiques sur les instruments.


Le conditionnement


Les instruments sont d’abord placés dans des sachets, qui sont hermétiquement fermés par une soudeuse automatique.


La soudeuse automatique
La soudeuse automatique


La stérilisation


Les sachets contenant les instruments sont placés dans un autoclave. L’autoclave est un caisson qui monte et maintient une température de 134°C à une pression de 2,2 bar pendant 20 minutes. C’est lors de cette étape que les germes, micro-organismes, virus et prions sont détruits.



L'autoclave
L'autoclave


Le stockage


Une fois la température redescendue, les sachets peuvent être rangés dans les tiroirs. Un témoin indique et confirme que les instruments contenus à l’intérieur du sachet ont bien été stérilisés. Le sachet sera ouvert uniquement lors de l’utilisation des instruments, au dernier moment, de façon à garder l’état stérile même pendant leur transport et le stockage dans les tiroirs du cabinet dentaire. Si un sachet est abîmé ou ouvert, les instruments sont remis au tout début de la chaîne de stérilisation.


Les règles de désinfection et de stérilisation sont établies par les autorités et les machines répondent à des normes strictes. Cependant, chaque étape doit être scrupuleusement effectuée et aucune ne doit être sautée. Les erreurs ne sont pas permises.



134°C à 2,2 bar pendant 20 minutes
134°C à 2,2 bar pendant 20 minutes


C’est pour cela qu’au cabinet dentaire Biodental Tournai nous avons choisis des machines performantes qui automatisent au maximum les différentes étapes. Cela évite les erreurs de manipulation et rend le travail de l’assistante dentaire plus confortable.


Le saviez-vous ?


Les instruments du dentiste, aussi basiques soient-il comme le simple miroir qui sert à regarder dans la bouche, sont en réalité des objets de conception complexe. Le design et les matériaux sont choisis pour assurer une stérilisation optimale et une tenue dans le temps. Un instrument de mauvaise qualité ne supporte pas les cycles de stérilisation trop fréquents et finit par s’user prématurément et devenir inutilisable.


Les instruments chirurgicaux ont beaucoup évolué au cours du 20 ème siècle et continuent d’évoluer en parallèle des techniques de stérilisation, qui sont de plus en plus exigeantes. Il serait probable qu’un instrument des années 1960 ne supporterait pas quelques cycles de stérilisation de notre époque tellement les techniques ont évolué depuis.



Comentários


bottom of page